Parenthèse vous invite au voyage

PORTRAIT 6 juillet 2018 0 commentaires
parenthèse, sangles pour appareil photo

Un nouveau portrait aujourd’hui, avec la plus espagnole de nos créatrices « Made in France ». Rencontre avec Alejandra qui a fondé la marque de sangles pour appareil photo Parenthèse.

Alejandra, tu es une espagnole installée à Paris depuis quelques années. Raconte-nous comment tu es arrivée en France.

Ça peut faire un peu cliché, mais par amour !! Cela fait déjà 6 ans que je suis arrivée en France. La première année a été un peu compliquée parce que j’habitais une petite ville en Normandie et je ne parlais pas français. Mais maintenant ça va, je me débrouille plutôt bien en français et j’adore Paris.

Comment t’est venue l’idée de te lancer et créer des sangles pour appareil photo, ton produit phare ?

C’est arrivé un peu par hasard. À la base, j’ai suivi un cursus en « administration et direction des entreprises » et quand je suis partie de Santander (la ville d’où je suis originaire en Espagne),  j’ai travaillé comme consultante.

Une fois arrivée en France, j’ai commencé par travailler dans une boutique pour apprendre le français et c’est là que j’ai eu mon premier contact avec la mode et la décoration (ma deuxième passion). À partir de ce moment, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnes qui se sont lancées dans l’entreprenariat pour réaliser leur rêve, à faire ce qui leur plaisait. Ça m’a donné envie et je me suis dit « pourquoi pas moi » ?

Je cherchais un produit original, peu commercialisé, et qui me ressemble. C’est comme ça que j’ai commencé avec les sangles d’appareil photo, qui réunissaient toutes ces conditions. Je n’avais jamais pensé créer ma propre entreprise, mais mes amis, ma famille et mon conjoint m’ont encouragée et c’est comme ça que j’ai commencé, d’abord chez moi, et maintenant dans mon atelier.

J’ai ensuite décliné mes collections avec des accessoires toujours dans l’univers du voyage (trousses, cordons de lunettes, housses).

cordon lunettes de soleil Trousse de voyage Parenthèse

Housses à glisser dans la valise, Parenthèse

Je viens également de lancer la toute nouvelle collection de sangles, avec des tissus colorés et très différents de ceux de la précédente gamme.

Sangles appareil photo

Tu travailles seule et fais tout toi-même, jusqu’au packaging. Comment t’organises-tu ?

En général, je travaille trois jours dans mon atelier sur la fabrication des produits et deux jours chez moi sur les parties administratives, le site internet, les réseaux sociaux…

Lorsque j’ai commencé, je me suis vite rendue compte que j’aurais un budget bien inférieur à celui des entreprises que j’avais pu conseiller par le passé. Il a donc fallu en effet faire beaucoup de choses moi-même pour réduire les coûts. Si on prend l’exemple du packaging, pour obtenir un prix raisonnable, il faut commander au moins mille unités, impossible quand on démarre !
Je fais donc les boîtes de mes sangles moi-même dans mon atelier. Pas simple au début, mais maintenant je suis rodée.

packaging sangles Parenthèse

Quels sont les projets à venir pour ta marque, Parenthèse Paris ? 

Mon rêve serait de faire des sacs de voyage. C’est un projet que j’ai en tête, et qui j’espère verra le jour !
Parallèlement, je lance prochainement une gamme de sangles pour les casques moto, et de la décoration de mariage.  

Le Bonus de l’Echoppe : qu’est-ce que tu aimes le plus en France ?

Les croissants et le fromage !!!!

Merci à Alejandra pour cette interview.
Retrouvez tous les articles Parenthèse sur le site (il reste même quelques fins de collections en soldes !).

Affectueusement,
Fanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *